home

Historique

À l'origine du nom de notre village, existait sur la colline du Puy-Notre-Dame en 1123, une église romane dédiée à Marie, ecclesia beatae Mariae de Podio (celte peuch, latin podium, français puy), à laquelle était adjoint un prieuré.
À cette même époque, une relique de la ceinture de la Vierge Marie, apportée de Palestine, dit-on, par Guillaume IX, duc d'Aquitaine, fut déposée dans l'église par ce dernier, au retour de croisade. À la fin du XIIème, sa petite-fille Aliénor, en hommage à la Sainte Vierge, fit commencer la construction de l'église Notre-Dame sur l'emplacement de la précédente.

La belle Collégiale qui domine le paysage alentour, commencée vers 1154 et achevée vers 1250, s'inspire du plan de la cathédrale de Poitiers, elle offre un mélange de style gothique poitevin et angevin Plantagenêt : trois nefs à six travées, transept et abside à chevet rectangulaire, grand clocher avec flèche de pierre et clochetons du XVème, tympan plat orné de la Vierge et de deux anges.
À l'intérieur, stalles sculptées du XVIème et Assomption peinte par Jean Boucher en 1621. Un escalier permet de découvrir la charpente et le panorama environnant.

Louis XI, qui aimait le Puy-Notre-Dame, y créa, en 1478, un chapitre (ou collège, d'où le nom de collégiale donné à l'église) composé de chanoines, de vicaires, ainsi qu'une psalette (ou maîtrise), avec un maître et six enfants de chœur, qui servit aussi d'école.

Aussi, les voûtes de l'église résonnent-elles encore des innombrables offices religieux auxquels se joignaient en masse les pèlerins (ceinture de la Vierge et chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle).

Balade historique...

Protégée par des remparts percés de 5 portes et de 10 guichets dont on peut encore admirer quelques vestiges, la petite ville fut cependant occupée au XIVème par les Anglais (Guerre de Cent Ans) et saccagée au XVIème pendant les Guerres de Religion où fut détruite une grande partie de l'enceinte fortifiée.
Au détour des petites ruelles du vieux Puy, on peut admirer encore de nombreuses maisons du XVème et XVIème, et autres richesses architecturales dont voici un aperçu.

A Coquille saint-jacques sur maison B Porche XVIIème C Maison XVIIIème D Porche XVème, rue Sainte E Maison XIVème F Porche XVème et remparts G Manoir, ancien Couvent des Cordeliers XVIème H Porte "Guichet" des remparts I Coquille saint-jacques sur Manoir XVIIème J Chapelle funéraire Saint-Sauveur XVème

La Sainte Ceinture de la Vierge conservée en la Collégiale a acquis la réputation de favoriser la grossesse et la naissance d’enfants mâles.
Anne de Bretagne pour le dauphin Charles, Anne d’Autriche pour Louis XIV et l’impératrice Eugénie (Napoléon III), entre autres, ont eu recours à ses bienfaits.